Tarifs des complémentaires santé : hausse significative au 1er janvier 2020 (étude UFC-Que Choisir)

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a mis en avant dans une étude publiée ce 12/02/2020, une hausse « massive » des tarifs des complémentaires santé au 1er janvier 2020.

Il est à noter que c’est à cette date que les principales mesures du dispositif « 100% santé » (ou Reste à charge zéro) entrent en vigueur pour les soins optiques et les principaux soins dentaires, et dont le gouvernement avait souhaité que l’impact sur les tarifs des complémentaires santé soit nul.

Sur une base de données constituée de 498 contrats individuels de 86 organismes complémentaires différents(1), la hausse médiane des tarifs observée par rapport à 2019 s’établit à 5%, ce qui correspondrait à un surcoût de 80€ environ sur 2020, surcoût qui dépasserait même 150€ pour 20% des contrats étudiés.

Au-delà de ce premier indicateur, l’association pointe des écarts de pratique significatifs entre les organismes.

En effet, parmi les répondants à l’enquête :

  • Les 10% les moins impactés observent une hausse inférieure à 1,9%,
  • Les 10% les plus impactés observent une hausse de plus de 12,5%.

L’association pointe le fait que ces hausses très diverses sont difficilement explicables du fait que les organismes partagent tous la conjoncture. En outre, elle interpelle officiellement la Ministre de la Santé afin de mettre en vigueur au plus tôt la mesure de résiliation infra-annuelle des contrats, et donc de ne pas attendre la date butoir du 1er décembre 2020.

La mise en parallèle de ces hausses tarifaires avec l’entrée en vigueur du 100% Santé reste néanmoins à réaliser avec précaution.

En effet, les organismes complémentaires anticipaient fin 2019 un impact d’environ 3% sur les tarifs, et d’autres facteurs que le 100% santé peuvent expliquer l’inflation relevée par l’association. Parmi eux, nous pouvons citer :

  • La hausse des coûts médicaux, et donc des remboursements complémentaires,
  • Un vieillissement constant de la population,
  • Des rééquilibrages techniques sur certains contrats.

Aussi, il peut être opportun de noter que certains assureurs souhaitent également répercuter des coûts de « Recherches et Développement », notamment liés à la mise en place de nouveaux services et de partenariats toujours plus différenciants.

Quoi qu’il en soit, les consommations des soins médicaux seront à suivre avec une attention toute particulière à compter de 2020. En effet, les impacts réels liés au 100% santé ne seront connus que dans quelques mois, que ce soit pour le coût moyen des soins (en fonction des paniers choisis par les assurés) que pour la fréquence de consommation (notamment en permettant aux français sujets à des refus de soins pour des raisons financières de pouvoir se soigner).

Ces travaux seront à mener en parallèle à ceux sur la prévoyance, et notamment en arrêt de travail, dont une réforme de l’invalidité a été introduite par la LFSS pour 2020 le 27/01/2020, et dont les impacts pourraient également être significatifs.

Galea suit pour vous les évolutions réglementaires et législatives. N’hésitez pas à nous contacter pour répondre plus précisément à votre besoin.

(1) Méthode de l’étude : « 498 témoignages exploitables (c’est-à-dire une copie lisible des avis d’échéance 2019 et 2020 d’un même contrat, pour les mêmes bénéficiaires) ont été collectés en novembre et décembre 2019. »

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.