2019 : les chantiers à prévoir en Protection Sociale // Santé

Deux évolutions majeures devront être mises en œuvre à effet du 1er janvier 2020 : la réforme 100% Santé et l’accord sur la lisibilité des contrats complémentaire santé dont le projet proposé par les 3 familles d’organismes assureur a été validé au mois de Juin.

Dans le cadre de 100% Santé, plusieurs difficultés se cumulent :

  • La réforme sera mise en œuvre progressivement en 2020 et 2021 : les grilles de garanties doivent donc être revues en tenant compte d’évolutions qui entreront en vigueur à des dates différentes ;
  • L’impact tarifaire est délicat à estimer du fait d’un nombre important de paramètres liés notamment à l’évolution du comportement des assurés face à cette nouvelle réforme : la diversité des impacts annoncés dans la presse par les différents intervenants témoigne de la sensibilité de ces estimations. Les coûts ne seront en réalité connus précisément qu’a posteriori et il est donc nécessaire de disposer d’un chiffrage précis et documenté pour suivre ces évolutions et piloter les équilibres des contrats.  

S’agissant de ces chiffrages, s’ils peuvent être réalisés par typologie de contrats homogènes pour les contrats individuels et à destination des TPE, avec une éventuelle mutualisation des impacts tarifaires, une étude sur mesure est indispensable pour les « grands comptes ».  Les entreprises devront par ailleurs s’assurer de disposer, dès 2019, d’un reporting précis intégrant les évolutions nécessaires au suivi des mesures réalisées a priori, avec par exemple une ventilation des statistiques selon les « paniers de soins » prévus dans la réforme 100% Santé.

Par ailleurs, le chantier lisibilité ne doit pas être sous-estimé car il induira une totale réécriture des grilles de garanties. L’ambition est en effet de disposer d’un référentiel commun en termes de vocabulaire, de présentation et d’illustrations chiffrées avec une liste d’exemples communs à l’ensemble des complémentaires santé. L’assuré pourra ainsi effectuer une lecture comparative qui devrait faciliter sa compréhension des garanties.

Ce point de lisibilité des contrats est aussi une préoccupation majeure pour les RH des entreprises qui ont un devoir d’information envers leurs salariés et qui souhaitent donc que leurs collaborateurs aient accès à des indications claires et didactiques sur leurs garanties. Dans ce cadre, le gestionnaire devient une « vitrine » qui ne doit pas être sous-estimée ni par l’entreprise ni par l’assureur.

Les deux évolutions, 100% santé et le chantier lisibilité, devront donc être traitées conjointement durant l’année 2019.

Au regard des modifications conséquentes induites sur les contrats, une renégociation des conditions d’assurance s’avèrera nécessaire. Ce chantier doit donc être initié au plus tôt afin d’être mené dans de bonnes conditions. L’aide d’un cabinet extérieur peut faciliter ces mises en conformité via une analyse détaillée des impacts en amont des échanges avec l’assureur et l’apport pédagogique nécessaire pour permettre aux interlocuteurs de s’approprier ces dispositifs complexes.

Par ailleurs, cette revue des dispositifs doit être l’occasion de faire un état des lieux des Services et Actions de prévention mis à disposition par l’assureurs ou le gestionnaire. Ces offres constituent désormais, dans un marché ultra concurrentiel, des axes majeurs de différenciation.

Les différentes études menées par des organismes spécialisés prouvent que certains comportements à risque peuvent être enrayés grâce à des démarches préventives.

Cependant, la prévention en assurance de personnes est complexe puisque le temps d’observation est long et les effets plus difficiles à mesurer. Selon la DARES, le retour sur investissement en prévention santé est estimé à 2,20€ (ou plus) pour 1€ investi.

On observe une forte demande des assurés en la matière. Lorsque les assurés sont questionnés, ils souhaitent :

  • De la simplification,
  • Un accès aux soins plus rapide et plus aisé.

Face à ces demandes, des offres spécifiques ont été développées, par exemple :

  • La mise en place de nouveaux services comme la téléconsultation,
  • Des applications de coaching au travers d’applications.

Pour la Prévention, de très nombreuses offres existent mais il est nécessaire de cibler le besoin pour assurer l’efficacité des dispositifs, par exemple en segmentant les types de prévention en fonction de la population.

Pour les entreprises, ces dispositifs peuvent également présenter des avantages significatifs : outre la satisfaction des salariés, la prévention peut également permettre d’agir sur l’absentéisme. Sur ce dernier point, l’apport de la datascience doit être souligné : il permet d’identifier plus précisément les besoins et de construire des solutions efficaces.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.