Le Cabinet Galea renforce son activité data science en formant 2 data scientists

Galea & Associés, conseil auprès des entreprises, des organismes d’assurance et des branches professionnelles, forme deux de ses actuaires à la data science.

Le cabinet consolide et renforce son expertise en utilisant les méthodes de Machine Learning et d’intelligence artificielle.

 

Florence Chiu et Léonard Fontaine ont validé un parcours de formation d’un an en « Data Science pour l’Actuariat » à l’Institut des Actuaires, une spécialisation qui permet de répondre aux enjeux économiques actuels liés aux nouveaux usages du digital.

Une offre spécifique data science pour les entreprises et les organismes d’assurance

GALEA & Associés a identifié pour les entreprises et les organismes d’assurance, les domaines pour lesquels ces techniques et méthodes enrichissent leurs analyses et a ainsi bâti une offre répondant à leurs besoins et leur permettant de satisfaire à leurs obligations.

Les entreprises peuvent ainsi piloter leur politique sociale de manière efficace dans les différents domaines que sont l’égalité Femmes/Hommes, l’absentéisme, le turn-over, la Santé…

Dans le conseil auprès des organismes d’assurance, le cabinet met la data science au service de la fonction actuarielle, de la gestion des risques du marketing ou de la conformité ; des sujets pour lesquels, elle devient un outil indispensable, comme par exemple la fraude, la connaissance clients…

 

« GALEA a souhaité compléter son offre globale d’actuariat afin d’être en phase avec les évolutions et les besoins du marché de l’Assurance et du monde de l’entreprise. En s’appuyant sur la data science, nos actuaires permettent à nos clients d’améliorer leur efficacité et leurs process tout en valorisant leurs données. », se félicite Norbert Gautron, Président de GALEA

Selon Florence Chiu, actuaire data scientist, « la data science est un formidable outil qui permet de travailler des données qui jusqu’à présent étaient peu, ou pas correctement travaillées. Elle permet aux entreprises de remplir leurs obligations règlementaires et de réaliser des gains financiers et de productivité. »

« La data science permet de faire « parler » les données, que ce soit par des apprentissages supervisés ou non supervisés, et se révèle particulièrement efficace pour détecter certains comportements comme la fraude. » ajoute Léonard Fontaine, actuaire data scientist.