Vers des contrats complémentaires santé plus lisibles

La difficulté, voire l’impossibilité, pour les assurés, de faire un choix éclairé de leur complémentaire santé parmi les différentes offres du marché avait déjà donné lieu à des travaux de l’UNOCAM il y a quelques années. En 2010, l’organisme avait ainsi publié une « Déclaration de bonnes pratiques » des organismes complémentaires ainsi qu’un guide intitulé « Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé ».

Ce sujet fait son retour dans l’actualité avec l’article 21 quarter du projet de loi sur la consommation, porté par Benoît Hamon, qui vise à donner plus de lisibilité aux garanties proposées par les contrats complémentaires santé.

Pour permettre à l’assuré de comparer les différents contrats qui lui sont proposés, les contrats devront afficher « une expression simple et normalisée de la prise en charge, chiffrée en euros, pour les frais de soins parmi les plus courants ou parmi ceux générant les plus forts restes à charge ».

Le texte prévoit que les modalités seront précisées par arrêté. Reste donc à savoir jusqu’où les précisions pousseront la standardisation des informations…