Loi santé

Promulguée le 26/07, la Loi Santé 2019-774 fait partie du plan Ma Santé 2022, présenté par le Président le 18 septembre 2018.

L’accès aux études médicales est revu : avec la fin du numerus clausus,  la loi met en place une adaptation du nombre de diplômés, en fonction des besoins identifiés, en accord avec les ARS.

Une plateforme de données est créée (Health Data Hub), son objectif est d’organiser et mettre à disposition les données du système national des données de santé.

La loi ouvre également la possibilité à chacun d’ouvrir son DMP (dossier médical partagé), permettant d’échanger, de manière sécurisée, les données de santé avec les professionnels de santé et établissements de santé.

Concernant la lutte contre les déserts médicaux, la loi favorise le déploiement de la télémédecine et des télésoins. Les internes sont par ailleurs incités à réaliser une période de stage dans les zones où l’offre de soins est insuffisante.

Ces principales mesures devraient avoir un impact limité sur les remboursements des complémentaires santé mais faciliter l’accès aux soins et améliorer l’efficience du système.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.