Colloque des Retraites au Sénat

Jean-Paul Delevoye, le Haut Commissaire à la Réforme des Retraites, a confirmé lors du #ColloqueRetraite qu’il souhaite s’entourer de l’ « Intelligence de tous » et tenir compte des expériences de nos pays voisins européens afin de refondre notre système de retraite.

La santé actuelle des régimes donne du temps à la réforme pour se construire d’ici mi 2019. La réforme s’orienterait vers un système solide, géré en répartition avec un système contributif en points, complétée d’un système redistributif qui revisite la solidarité (famille, réversion, chômage…). La confiance des français, l’équité entre générations et la lisibilité des régimes sont une priorité pour les équipes dédiées à la construction du nouveau système de retraites.

L’année 2018 permettra au Haut Commissariat de définir le système cible avec les partenaires sociaux et les citoyens, avec le niveau de couverture et l’effort contributif optimal, la redéfinition de la solidarité (d’ici la fin juillet). Le dernier trimestre sera consacré aux conditions d’ouverture des droits introduisant plus de liberté et de souplesse ainsi que les prises en compte des spécificités professionnelles en matière de durée de cotisation, avec une contrainte d’équilibre général. Enfin, le système de retraite devra être en mesure de s’adapter aux périodes de crises économiques ou démographiques dans le temps. Les projets de textes seront remis début 2019 pour être mis au vote des parlementaires mi 2019. La période de transition s’étalerait jusqu’en 2025.

Le nouveau régime unique accorderait des droits jusqu’à 3 plafonds Sécurité Sociale (soit environ 120 000 euros, ce qui couvrirait 95% de la masse salariale).

La journée a été riche en informations et annonce des mois particulièrement intéressants en matière de retraite.