Stress-tests assurance 2016 : les spécifications dévoilées

Mardi 24 mai dernier, EIOPA a publié les spécifications techniques pour les stress tests du marché européen de l’assurance sur l’année 2016. L’exercice se fait sur une base volontaire. Les résultats sont à remettre au superviseur local pour le 15 juillet, en vue d’être ensuite agrégés et rendus anonymes pour publication et analyse par EIOPA en décembre 2016.

Ces stress tests portent sur des chocs sur les marchés financiers. L’objectif étant d’estimer la résilience du marché assurantiel européen à un environnement économique défavorable et d’évaluer les potentiels risques systémiques en découlant.

Deux situations risquées correspondant à des chocs instantanés sont étudiées

La première situation nommée « Low for Long » correspond à un maintien dans le temps de taux bas relevant d’une hypothèse de stagnation de la croissance. Techniquement, si le dernier point liquide (LLP) est fixé à 20 ans, conformément aux spécifications de la courbe des taux sans risque du pilier 1 de Solvabilité II ; le taux forward ultime (UFR) est fixé à 2 % contre 4,2 % pour les évaluations du bilan d’ouverture Solvabilité II. De plus, un risque de crédit ajusté de 15 points de base est appliqué pour chaque maturité.

La seconde situation dite « Double Hit » combine un niveau de taux bas et une baisse de la valeur des actions et un étirement de spread pour les obligations corporate. Les courbes des taux sont fournies par l’EIOPA, de même que les chocs à appliquer sur les valeurs obligataires. Ceux-ci dépendent maturité  des titres pour les Govies et de la notation et du type d’entreprises émettrices pour les corporates.

L’objectif d’EIOPA est de couvrir au moins 75 % des provisions techniques vie brutes à fin 2015, hors provisions techniques santé et unités de comptes. L’ACPR est chargée d’avertir les organismes assureur français concernés par ces tests. Le superviseur français a décidé de solliciter l’ensemble des organismes vie disposant de plus de 8 milliards d’euros de bilan avec quelques ajustements particuliers.

L’ensemble des informations est disponible sur le site d’EIOPA à cette adresse.

Une pensée sur “Stress-tests assurance 2016 : les spécifications dévoilées