Analyse des taux au 30/06/2019

1- Les taux de la courbe EIOPA

L’EIOPA (European Insurance and Occupational Pensions Authority) publie tous les mois une courbe des taux sans risque utilisée pour l’actualisation des flux futurs dans le cadre de l’évaluation des provisions techniques sous le référentiel Solvabilité 2 (ou Best Estimate).

Cette courbe des taux est particulièrement suivie par les assureurs Vie étant donné le lien étroit entre leurs actifs et leurs passifs. Le niveau des taux affecte à la fois les actifs (valeur de marché des obligations, rendements futurs) et les passifs (actualisation, inflation, taux technique et participation aux bénéfices).

Les nombreuses clôtures prudentielles Solvabilité 2, les scénarios ORSA mais également les stress tests EIOPA montrent que le niveau de la courbe des taux explique en grande partie la solvabilité des assureurs Vie.

Le présent article propose une analyse des taux spots[1] ainsi qu’une comparaison des taux forwards[2] au 30/06/2019. Dans la suite de l’article, la courbe des taux EIOPA fait référence à une courbe sans la correction pour volatilité (Volatility Adjustment ou VA). 

L’étude des taux au 31/03/2019 laissait apparaître une forte décroissance, les taux atteignant des niveaux minimum records. Après une légère stabilisation en avril dernier, les taux ont à nouveau considérablement chuté au cours des deux derniers mois : à titre indicatif, depuis le 31/03/2019, les taux ont chuté de 30 bps en moyenne.

Dans les figures ci-dessous sont représentées d’une part les courbes des taux spots[3]et d’autre part les courbes forward EIOPA entre le 31/12/2016 et le 30/06/2019.

Figure 1 – Comparaison des courbes des taux spots EIOPA entre le 31/12/2016 et le 30/06/2019

La figure ci-dessous présente les taux forwards de maturité 10 ans issus des courbes EIOPA entre le 31/12/2016 et le 30/06/2019.

Figure 2 – Comparaison des courbes des taux forwards 10 ans entre le 31/12/2016 et le 30/06/2019

Lecture du graphique : A partir de la courbe des taux spots au 30/06/2019, le taux de placement espéré pour l’année 2030 à un horizon 10 ans est de 1,66 % (repéré par la flèche sur le graphique ci-dessus). Le taux de placement sans risque à 10 ans pour 2030 était estimé à 2,05 % à partir de la courbe des taux au 31/12/2018.

Pour rappel, ces taux forwards représentent une estimation des taux de rendement des futures obligations investies au pair de maturité 10 ans pour chaque année future. Les taux de rendement des futures obligations de maturité 10 ans, au même titre que le taux spot, n’ont jamais été aussi bas.

Dans ce contexte, les assureurs vie auraient tout intérêt à effectuer, dans le cadre de l’ORSA 2019, une sensibilité de leurs engagements aux taux au 30/06/2019, afin d’anticiper un atterrissage en 2019 qui s’annonce potentiellement délicat. Au regard de l’impact estimé, des plans d’action sur les diverses politiques de gestion financière doivent être activés pour pouvoir maintenir ou améliorer l’équilibre Actif / Passif. Des réflexions peuvent être menées en termes d’investissements moins classiques (private equity par exemple) donnant un rendement a priori plus élevé bien que plus coûteux en solvabilité.

2- Contexte de taux bas : les taux techniques également impactés ?

Depuis le début de l’année, la courbe des taux EIOPA n’est pas la seule à subir une baisse notoire. Rappelons que globalement, l’ensemble de l’environnement économique actuel est en berne et ce, depuis 5 ans.

L’évolution de différents indicateurs de taux, dont le TME, a été présenté dans un précédent article sur les taux EIOPA [Lien]. Cet indicateur sert notamment de base au calcul du taux technique vie (paramètre central du calcul de la provision mathématique). Ce dernier est réévalué[4] tous les mois à partir de la moyenne du TME observé sur les 6 derniers mois.

Le taux technique vie s’établit aujourd’hui à 0,25 %. Face à la baisse du TME, trois scénarios ont été étudiés afin d’appréhender une éventuelle baisse du taux technique vie à 0 % d’ici la fin de l’année :

  • Scénario 1 – Baisse du TME : le TME continue de baisser au rythme moyen observé ces 6 derniers mois (-21 %) ;
  • Scénario 2 – Maintien du TME : le TME est constant jusqu’au 31/12/2019 ;
  • Scénario 3 – Hausse du TME : le TME subit la même hausse que celle observée en 2016 lorsque les taux étaient historiquement bas.

Le graphique ci-dessous présente le comportement du taux technique vie dans ces différents scénarios :

Figure 3 – Evolution du taux technique vie

Dans les cas où le TME se déprécierait au rythme de ces 6 derniers mois, le taux technique vie deviendrait alors nul d’ici le mois de septembre. Quand bien même le TME se maintiendrait à son niveau actuel sur les prochains mois, cela ne retarderait l’échéance que d’un mois. Le passage à un taux technique égal à 0% pourrait avoir pour conséquence l’augmentation des engagements des assureurs sur les nouveaux provisionnements. Des études d’adéquation Actif / Passif devraient alors être menées, en priorité sur les portefeuilles gardant des taux techniques élevés sur les stocks.

Enfin, si les taux se comportaient de manière analogue à 2016, le taux technique vie resterait à 0,25 % au 31/12/2019.

Cette analyse a été étendue au taux technique non vie. Néanmoins, ce dernier étant calculé sur un historique de 24 mois du TME, l’impact de la baisse des taux en 2019 sur le taux technique non vie reste limité. Le taux technique non vie s’établit aujourd’hui à 0,52 %. En reprenant les 3 scénarios présentés pour le taux technique vie, une baisse à 0,37% est prévisible d’ici la fin de l’année dans le pire cas envisagé. En cas de remontée du TME, il s’établirait à 0,48 % au 31/12/2019. Pour mémoire, contrairement au taux vie, ce nouveau taux s’appliquerait au stock.


[1] Le taux spot est le taux annualisé que l’on considère comme le taux actuellement en vigueur pour une transaction immédiate sur la durée considérée.

[2] Les taux forwards sont les taux prévisionnels d’emprunt ou de placement, pour des périodes futures, implicites dans les taux spots aujourd’hui.

[3] Sans ajustement spécifique.

[4] Pour rappel, le taux technique évolue par palier. Il augmente ou diminue de 0,25 % selon les modalités suivantes :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.