Retour sur l’analyse de l’ACPR concernant le marché de l’assurance vie en 2019

L’ACPR a publié son analyse du marché de l’assurance vie en 2019. Il en ressort une année 2019 qui est restée dynamique notamment sur les fonds en euros, malgré le contexte de taux bas, voire négatifs, qui perdure. En effet, la collecte nette de l’année 2019 est légèrement supérieure à la collecte nette de l’année 2018 (20,4 Mds d’euros contre 20,1 Mds d’euros en 2018). Malgré la volonté des assureurs vie d’orienter les assurés vers des fonds en unités de comptes (UC), et des taux servis qui continuent de diminuer, la collecte nette sur les fonds en euros a atteint un niveau record en 2019 : 15,3 Mds d’euros, alors qu’elle n’atteignait depuis 2011 qu’un maximum de 13,6 Mds d’euros avec des années de collecte nette négative.

Le comportement des assurés, pour un niveau équivalent de collecte nette, s’est largement modifié entre 2018 et 2019. En 2018, la collecte nette sur le fonds en euros était négative et la collecte nette sur les UC s’élevait à plus de 20 Mds d’euros, alors qu’en 2019 la collecte nette sur le fonds en euros représente 75% de la collecte nette pour une collecte en UC s’élevant seulement à 5,1Mds d’euros en 2019 soit 4 fois moins qu’en 2018. L’analyse de la collecte nette sur l’année 2019 fait apparaître deux périodes : un premier semestre présentant une collecte nette positive sur le fond euros avec des taux bas mais encore positifs ; puis un second semestre, période à laquelle les taux ont commencé à être négatifs, en faveur de la collecte en UC.

Le niveau élevé de collecte nette sur les fonds en euros sur l’année 2019 s’explique par un niveau important de versements sur ces fonds (88,1 Mds d’euros) effectués essentiellement la première partie de l’année, mais également par une baisse des rachats, et une forte augmentation des arbitrages en faveur des fonds en euros sur toute l’année 2019 (à hauteur de 13,2 Mds d’euros en 2019 versus 0,9 Mds d’euros en 2018).

La collecte nette positive en UC sur la deuxième période de l’année s’explique par le fait que les assureurs, afin de limiter leur perte compte tenu des taux négatifs, ont renforcé leurs actions commerciales sur ces supports.

Et maintenant ?

Le bilan de l’année 2020 sera probablement tout autre compte tenu de la crise que nous venons de vivre. L’incertitude liée au confinement et au déconfinement, l’inquiétude sur la reprise économique, la diminution des activités commerciales sont autant de facteurs qui ont incité les ménages à épargner fortement sur le livret A au détriment de l’assurance vie. La collecte du livret A au mois d’avril a battu tous les records (5,5 Mds d’euros), reflétant une épargne « forcée » en période de confinement. Tandis qu’en assurance vie, placement préféré des français devant le livret A, une baisse des cotisations a été observée sur les 4 premiers mois de l’année ainsi qu’une décollecte. Les prestations s’élèvent à 40,6 Mds d’euros depuis le début de l’année pour un montant de 38,7 Mds d’euros de cotisations, entrainant une collecte nette négative de -1,9 Mds d’euros. Les cotisations sont en forte baisse par rapport à 2019 qui comptabilisait à cette période un total de 50,3 Mds d’euros pour une collecte nette positive de 10,9 Mds d’euros sur cette même période.

Les résultats de l’enquête de conjoncture effectuée par l’INSEE à fin mai « montrent un pessimisme marqué sur la situation économique générale en France, qu’il s’agisse des perspectives d’évolution du chômage ou du niveau de vie » et « les ménages sont plus nombreux en mai qu’en avril à considérer qu’il est opportun d’épargner ». Suite au déconfinement, les ménages continueront-ils à épargner sur leur livret jusqu’à atteindre le plafond légal ou investiront-ils de nouveau sur les produits classiques d’assurance vie ou les produits plus récents tels que l’€-croissance, voire encore les nouveaux plans d’épargne retraite ?

Quelques références :

Source ACPR : le marche_francais_assurance_vie_en_2019

Source FFA : https://www.ffa-assurance.fr/etudes-et-chiffres-cles/assurance-vie-collecte-nette-negative-en-avril-2020

Source INSEE :  POINT DE CONJONCTURE du 27 mai 2020

Source Figaro : https://www.lefigaro.fr/finances-perso/confinement-record-de-collecte-en-avril-pour-le-livret-a-a-pres-de-5-5-milliards-d-euros-20200520

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.